Ils ont goûté notre cuisine et voici ce qu’ils ont écrit! 

Gros coup de cœur pour cette institution qu’est La Table des Roy, menée d’une main de maître par la chef Johanne Vigneault, dans une intime maisonnette au look moderne. Témoignant d’un talent pour les assemblages de goûts et d’une créativité affirmée, sa cuisine ne se limite pas aux traditions des Îles. La chef n’hésite pas à surprendre en convoquant la cuisine asiatique, comme pour ses sashimis de pétoncles avec salade de fruits exotiques…la magie opère toujours, que ce soit pour les ris de veau en fin ragoût avec pétoncles et homard ou la morue en deux tons. Le service, impeccable et avenant, ne fait qu’ajouter au charme de l’endroit. Par beau temps, on termine son verre de vin près du foyer extérieur, sous les étoiles. Inoubliable.
— GUIDE RESTOS VOIR 2013
À mon plus grand bonheur, j’ai été invitée lundi soir à déguster un avant-goût de ce qu’Helena Loureiro nous réserve pour le Festival Montréal en lumière, avec sa chef invitée Johanne Vigneault du restaurant La Table des Roy, aux Îles-de-la-Madeleine...les pétoncles princesse sont arrivés le matin même des Îles-de-la-Madeleine. Ce cadeau de la mer, présenté de trois façons par Johanne Vigneault, fondait dans la bouche…ensuite un autre délice, une bisque de homard à l’écume de mer, accompagné d’une crevette grillée sur maïs et chorizo.
Helena recevra la chef Johanne Vigneault, le 24 février dans le cadre du Festival Montréal en lumière.
Déjà, on peut sentir une belle complicité culinaire entre les chefs, qui sont aussi des amies.
Si comme moi, vous n’êtes jamais allé aux Îles, voici une belle façon de les découvrir, et qui donne vraiment le goût de s’y rendre!
— CHATELAINE Février 2011 Blog gourmand Natalie Richard
À la barre d’une table gastronomique aux Iles-de-la-Madeleine, Johanne Vigneault mène sa barque avec brio. Créative, humaine et conscientisée, la chef insulaire est heureuse dans son resto comme un poisson dans l’eau…
— VITA ÉTÉ 2011 LINDA PRESLEY
For 30 years, La Table des Roy on Quebec’s beatific Magdalen Islands has been a temple of gastronomy.
”... seafood is always a good choice here, because you can bet it’s still alive in the kitchen.
— NATIONAL POST OCTOBER 2010 AMY ROSEN
Ceux et celles qui ont suivi cet été l’émission Les Chefs ! de Radio-Canada se souviendront de l’apparition de cette femme chef à l’occasion d’un épisode consacré au crabe des neiges. C’est que Johanne Vigneault s’y connaît en produits de la mer…la Table des Roy offre une cuisine gourmande, raffinée et fortement ancrée dans le terroir.
— LES ÎLES AU COEUR NOVEMBRE 2010
Si on se fie au festival Montréal en lumière qui vient de s’achever, l’année 2011 sera celle de la femme…cuisinière. Parmi les 50 participantes, on a retrouvé de très jeunes chefs mais aussi des chefs et vigneronnes d’expériences…”Mes coups de cœurs : Johanne Vigneault de La Table des Roy…
— LA PRESSE MARS 2011 ROBERT BEAUCHEMIN
Johanne Vigneault : trésor insulaire. Chef autodidacte, l’enchanteresse qui règne sur la Table des Roy fait la fierté gourmande des Iles-de-la-Madeleine
— CHEZ SOI MAGAZINE MAI 2012 ÉMILIE VILLENEUVE
La chef-propriétaire Johanne Vigneault, l’âme derrière la Table des Roy…établissement reconnu comme l’un des meillleurs restaurants du Québec…
— CELLIER ÉTÉ 2011
For a truly memorable occasion (on a genuine splurge) no visit to the islands would be complete
without a dinner at La Table des Roy...This ultra-high-end restaurant offers an incredible menu that rivals any restaurant a jaded New Yorker might be used to...offering two two persons tasting menu and a truly amazing bouillabaisse-the best this reporter has ever had. Reservations strongly recommanded.
— TRAVEL WORLD NEWS ÉTÉ 2011 ROBIN SWADOS
“…La Table des Roy offers the best fine dining experiences on the island. You’ll find intimate candlelit tables and a gorgeous presentation in a wonderful house-like setting. Be sure to try the seafood bouillabaisse YUM.
— INN’S ESCAPES 2010 MARY HUGUES
“...Si la simplicité a sa place, le raffinement aussi. Les plats témoignent d’une maîtrise des produits locaux et d’un grand souci de la présentation. Un petit moment de bonheur comme il n’y en a finalement pas tant que ça dans la vie.
— MICHEL MARSOLAIS JOURNAL DE MONTRÉAL JUILLET 2000